Saint-Julien-en-Quint est une petite commune de la Drôme et de la région Rhône-Alpes qui fait partie de la Communauté de communes « du Diois ». Les 128 habitants de Saint-Julien-en-Quint vivent sur une superficie totale de 47 km2 avec une densité de 3 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 560 m. Le gîte se situe à presque 700m.

Le Pays de Quint, aux confins du Vercors et du Diois [Drôme, tire son nom d’une borne milliaire de la route romaine de Die à Valence et s’inscrit dans le bassin de la Sure. Née en contrebas des hauts plateaux d’Ambel et de Font d’Urle, la petite rivière Sure arrose Saint-Julien, sépare Saint-Andéol et Saint-Étienne qui ne constituent néanmoins qu’une seule communauté, coule en contrebas de Vachères et se jette dans la Drôme à Sainte-Croix.

La tradition veut que deux bûcherons de la vallée, François Bouillanne et Michel Richaud, travaillant en forêt du quartier de Malatra qui unit les hauts plateaux d’Ambel et de Lente, sauvèrent d’une mort certaine et horrible un chasseur de haute naissance, prince souverain du Dauphiné, en tuant un ours énorme qui ne lui laissait d’autre choix que ses griffes ou un saut dans l’abîme. Les deux hommes ayant refusé l’or du prince, celui-ci les anoblit et leur donna des armes « d’azur à une patte d’ours d’or mise en bande ». Néanmoins le chasseur de Malatra n’était pas le futur Louis XI, né en 1423 et mort en 1483, et il convient de chercher du côté des Dauphins de Viennois. Par contre, le Dauphin de France a fort bien pu, au XVe siècle, confirmer d’une façon ou d’une autre la noblesse concédée aux deux familles par son lointain prédécesseur.

Quelques siècles plus tard un descendant de ces bûcherons anoblis créa ses propres  lettres de noblesse en …écrivant. Ulysse Richaud ( 1903-2000) était « berger, poète, gentilhomme du cœur et de l’esprit ». Berger transhumant il le fut tout autant qu’écrivain, amoureux de son village, de sa ferme aux Bonnets autant que d’histoire, de littérature. Il est incontestablement la touchante mémoire d’une vallée, d’un village et de ses habitants, d’une époque. « Deux bûcherons de la vallée de Quint : étude historique et critique »1988 de André Lacroix et Ulysse Richaud édité par l’Association des descendants de Richaud et de Bouillane.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire